9 février 2012 4 09 /02 /février /2012 12:25

 

Description du métier :

 

S'adapter à chaque chien

Un caniche ne se toilette pas comme un lévrier afghan ou un briard. Le toiletteur d'animaux connaît les besoins des différentes races, et adapte les soins à chaque chien. Il doit aussi suivre les canons de la mode et les goûts des clients. Les soins qu'il prodigue sont esthétiques ou d'entretien, jamais médicaux, ceux-ci incombant au seul vétérinaire.

Brosse, sèche-cheveux, ciseaux

Le toiletteur commence par démêler les noeuds qui se forment dans les poils. Il choisit un shampooing, procède au bain et au rinçage. Après le bain et le passage à la brosse et au sèche-cheveux, les ciseaux ou la tondeuse entrent en action. Peuvent s'ajouter à cela, si nécessaire, la taille des ongles, le nettoyage des oreilles et l'épilation des poils longs superflus.

Un rôle de vendeur

L'activité seule de toilettage, très longue, est peu rentable. Aussi, pour augmenter leurs revenus, de nombreux salons vendent de l'alimentation animale et divers produits et accessoires. Certains proposent même une activité de dressage. Ils ne peuvent toutefois pas se livrer au commerce d'animaux qui relève de la compétence des éleveurs.

À noter : le métier est souvent féminin.

 

 

Conditions de travail (lieu, horaires, déplacement...)

 

Patient et rassurant

Le travail est exigeant. Outre les compétences techniques (pour laver, brosser, tondre), le toiletteur doit faire preuve de patience et d'une bonne résistance physique et nerveuse avec des animaux souvent peu coopératifs. Il faut savoir être doux et rassurant avec eux pour les mettre en confiance.

Fort et adroit

Quand c'est un puissant labrador qui se présente, le toiletteur doit user de toute sa force physique pour le manoeuvrer à sa guise ! Une erreur de dosage dans les produits ou un coup de ciseaux maladroit peuvent avoir des conséquences graves. L'adresse manuelle est donc indispensable.

Commercial et gestionnaire

Le métier de toiletteur canin est aussi un métier de contacts humains. Il est important d'avoir un goût pour la communication avec le client, le salon ne s'en portera que mieux. Le souci de l'hygiène et de la sécurité est aussi déterminant. Ouvrir son propre salon exige par ailleurs des aptitudes commerciales et de gestion.

 

Salaire :

 

 

 

Accès au métier (études, formation, diplôme...)

 

Une formation en alternance

Aucun diplôme n'est exigé pour exercer cette profession, ni pour s'installer à son compte. Une seule démarche à accomplir : s'inscrire au répertoire des métiers.

Cependant, sortir d'une école reconnue par la profession et dispensant un enseignement théorique et pratique constitue un atout pour se faire embaucher et pour se constituer une clientèle. Le ministère de l'Agriculture et de la Pêche a homologué le titre de toiletteur canin (niveau V), accessible après la 3e . Ce titre se prépare en alternance, en 2 ans, dans 8 centres de formation agréés : Mulhouse (68), Arras (62), Mortagne-au-Perche (61), Marmande (47), La Ciotat (13), Ollioules (83), Montereau-Fault-Yonne (77) et Saint-Gervais-d'Auvergne (63).

 

 

Références des documents (au cdi, sur internet...)

Onisep

Publié par Marion 3e3 - dans Orientation
commenter cet article

commentaires