21 juin 2010 1 21 /06 /juin /2010 12:33

 

Le chevalier Tristan de Morte lune se promenait dans la forêt en quête d'aventures. Il se baladait sur son cheval depuis longtemps déjà quand, tout à coup, Prince (c'était le nom de son cheval) hennit comme s'il avait vu la mort. Le chevalier se retrouva à terre en pleine forêt à moitié épuisé par son voyage. A force de marcher toujours tout droit, il rencontra une merveilleuse princesse attachée à un arbre.


Il était en train de la libérer quand,tout à coup,un dragon aussi grand qu'une montagne apparutet souffla une flamme si puissante que même un séisme ne l'éteindrait. Le courageux chevalier l'évita, dégaina son épée et la planta dans le coeur du dragon comme elle transpercerait du fromage. Le chevalier Tristan de Morte lune se mettait déjà en route pour le château car le temps jouait contre lui. Seuleune carte qu'il avait trouvéepar terre pouvait l'aider à retrouver son chemin : tout d'abord triompher du dragon sacré,ensuite traverser le marais maudit et enfin triompher des assaillants du château. Heureusement qu'il avait une lieue d'avance sur ses assaillants qui perdaient leur temps à attaquer les villages voisins.

A force d'avancer dans la même direction, il se retrouva les pieds dans la boue pouvant à peine marcher, sans la possibilité de retourner sur ses pas. A ce moment là on pouvait dire qu'il n'était pas en position favorable pour sauver la princesse. Je dirais même,qu'il aurait été sage qu'il fasse lui même sonpropre jugement dernier. Mais, soudain,il sentit quelque chose le tirer hors du marais maudit : c'était son cheval qui était revenu au galop et qui le tirait en dehors du marais.

Il se remit donc en route : il voyait très bien le château du roi d'où il était mais il était inquiété par l'armée de rebelles qui se dirigeait dangereusement en direction du même château. Il arriva en premier et essaya d'avertir le roi, en vain. déjà le château était assailli de toutes partS. Le courageux Tristan s'élanca et tua deux ennemis d'un coup mais un archer ennemi chercha à toucher le roi : Tristan s'élanca et se prit la flèche en plein ventre. Une fois la bataille gagnée par le roi, Tristan reçut des hommages et vécut heureux avec la fille unique du roi.

 

 

Récit de chevalerie de Nicolas 5e4

 

Publié par Nicolas Tall - dans Travaux d'élèves
commenter cet article

commentaires